• Auroville et Tamil Nadu

    Eh bin... il faut croire qu'on avait besoin de se poser un peu!

    Nous sommes arrives a Auroville, ville d'utopie, utopie humaine.... On s'est rendus jusqu'a une ferme,

    la celebre Sapney Farm (bof... elle est pas si celebre que ca en fait!) ou nous sommes restes 20 jours.

     

    Le but: Travailler sur la ferme et apprendre les concepts de permaculture, comment planter, faire du 

    compost, des toilettes seches, manger vegan (sans aucun produit animal, que ce soit lait ou oeuf),

    decouvrir des nouvelles personnes et finalement, decouvrir un peu plus Auroville.

    Accomplissement: On a travaille... mais pas tant, on a arrose, on a peu appris en fait, soyons honnetes.

    Surtout que toutes les techniques utilisees dans le sud de l'Inde sot bien souvent incompatibles avec

    une mise en pratique au Quebec. On a decouvert de belles personnes, une Etats-Unienne, des Indiens,

    des Russes, un Armenien d'Ecosse, des Allemands et une tralee d'Espagnols ! Bref, une joyeuse place

    ou on s'amusait souvent et ou on se demandait souvent aussi mais qu'est-ce qu'on faisait la?

    Mais bon, j'imagine que c'est le fait de rester aussi longtemps a la meme place qui nous a destabilise!

    En tout cas, il faisait chaud que le crisse, de 11h a 3h30 il ne se passait vrament rien... trop chaud

    pour travailler donc on partait sur notre mupphet (prononcer mopette) ( c'est un scooter qui n'est

    pas vraiment un scooter, qui ressemble a une moto mais sans changement de vitesse et qui va aussi

    vite qu'un scooter. Je pense que le Che a fait son tour d'Amerique du Sud la d'sus... en tout cas, ca

    y ressemble! ) Modele: TVS. Vitesse: On ne sait pas, le speedometre montait jusqu'a 80 km-h, mais

    l'aiguille marchait pas... Nbre de km: 484 000 km et des poussieres. Et one ne sait pas ca faisait

    combien de temps que le compteur ne fonctionnait plus. Bref, un moyen de transport qui ne meurt

    jamais, sur lequel on peut embarquer jusqu'a 4....s'il y a des enfants, jusqu'a 5 ou 6,et qui se

    conduit a gauche dans le trafic indien. Le vent dans les cheveux, pas de casque evidemment, anyway,

    les routes ne sont pas belles, donc on ne peut aps aller trop vite, surtout a l'interieur des villages!

    Il faut eviter autant les bosses, ques les Indiens couches ou ceux qui travaillent a creuser des

    tranchees pour la mousson qui s'en vient, question de bien propager le cholera (hahaha), il faut aussi

    eviter les multiples animaux, vaches, chats, chiens, chevres, poules, dindons, oiseaux....bref, la vie

    est plein d'aventures!

     

    Donc voici notre routine: Chantale se levait a 5h30 pour aller faire du yoga durant le peu de temps ou

    il faisait frais, c-a-dire 25 degres, Martin lui vers 7h30 (j'ai essaye de me lever avant, mais sans succes!)

    On aidait a preparer le dejeuner et on allaittravailler un peu. Par la suite, soit qu'on aidait a faire

    a manger on partait explorer Auroville. On revenait ensuite travailler et participer a la vie

    communautaire de la ferme. Et le soir c'etait des fois soiree film, entre deux coupures d'electricite,

    ou soiree pizza sur feu de bois (les meilleures du monde!!) ou soiree jasage ou hypnotherapie ou

    reiki ou participer a des nombreux workshops donnes un peu partout a Auroville.

     

    Auroville: Ville d'utopie imaginee en 68, creee de toutes pieces par des jeunes hippies de partout

    a travers le monde en plein milieu d;un desert. Des representants de 124 pays et de tous les etats indiens

    etaient presents lors de la ceremonie d'ouverture. Une ville sans proprietaire, avec comme but commun

    d'imaginer et de creer un futur intelligent, en paix et protecteur de l;environnement et de l'espece

    humaine. L'humain etant ce qu'il est, rien n'est jamais parfait, ils ont du se battre contre le fanatisme

    qu'il soit religieux, capitaliste ou autre plaie de l'humanite. Generation des baby-boomers, ils ont

    troque leurs huttes en feuille de palmiers contre de belles maisons luxueuses avec air climatise et

    bonne indienne incluse, appelee Amma. Amma fait a manger, Amma fait le menage, Amma s'occupe

    des enfants, Amma n'est pas paye tres cher, 4000 Rp par mois = 80$. Peut-etre assez pour vivre en

    Inde, mais pas assez pour se procurer tous les produits fabriques a Auroville qui sont tres dispendieux.

    Amma peut donc continuer a rever l'occident, mais elle comprend sur quoi se cree toute richesse,

    par l'exploitation de plus pauvre que soi. Auroville engage 5000 Indiens pour pouvoir fonctionner.

    Avec une population fixe de 2000 Aurovilliens, l'utopie de vivre sans argent est loin d'etre accomplie.

     

    Et comme n'importe quelle ville, la bureaucratie s'est installee, des petits tyrans du pouvoir se sont

    appropries des postes de controle et comme n'importe ou dans le monde, les gens avec de l'argent

    ont plus de chance d'etre acceptes presentement dans le processus pour devenir Aurovillien. Parce

    qu'ils acceptent tout le monde, sans discrimination sur le revenu, ils proposent quand meme a ceux

    qui viennt de l'Occident d'arriver avec un peu de liquidite pour que les Indiens qui veulent venir

    s'installer y aient droit aussi. Parce que presentement, il y a une crise du logement a Auroville, tout

    comme il manque de nouvelles terres. La speculation immobiliere a fait que les terrains a Auroville

    se vendent desormains a un prix encore plus cher qu'en Europe. Alors qu'on reste en Inde....

     

    Mais sinon les gens sont sympathiques, les plus vieux qui sont la depuis le debut sont un peu

    desillusionnes comme dans nos societes actuelles et ils nous disent qu'ils ont besoin de jeunes,

    de nouvelles idees, de nouvelles energies. Un cycle normal de vie... et petit parallele avec le Quebec,

    c'est aussi ce qui est en train de se passer. Une generation a fait son bout de chemin, il est temps

    de passer le pouvoir! Donc, ce sont des innovations tous les jours, des gens qui travaillent sur

    l'energie solaire, l'energie eolienne, la permaculture, la bouffe bio, la medecine alternative, les

    energies douces, les connaissances ancestrales de plusieurs peuples... un bassin d'idees et de

    creation fantastique. Il serait temps qu'on se donne le droit de le faire pour nous aussi! Faisons

    nous du bien! Et arretons de discrediter les supposes marginaux, les nouvelles idees vont nous

    sauver!

     

    Nous sommes partis, nous sommes a Chennai, la capitale du Tamil Nadu, 7 millions d'habitants,

    la population du Quebec dans une ville....Wow! Fait chaud, on se dirige vers le nord bientot...

    l'Himalaya nous appelle....On s'est pratique il y a 2 jours, on a monte une petite montagne sacree....

    On a failli mourir de chaud et de soif, evidemment l'Indien nous a dit que ca prendrait 30 min... ca

    a pris 2h juste monter. Bon, l'Indien moyen n'a pas un once de gras sur lui et il est habitue au soleil,

    peut-etre que ca lui prend vraiment 30 minutes mais il le fait surement en courant! Parce que c'etait

    quand meme 5km a monter. On n'est pas morts, mais on n'etait pas fort. Pour ceux qui disent que

    ce n'est pas tres long, eh bien pour votre information il y avait des bouts en escalade et rappelez vous

    qu;il faisait 40 degres, plus le facteur humidex. Parce qu'en fait, c'est la descente qui a ete penible!

     

    Voila, maintenant que vous avez use vos yeux a lire ce trop long article, vous pouvez cliquer sur ce

    lien, qui est en fait le film le plus motivant que j'ai vu de ma vie, qu'on a eu la chance de voir a

    Sadhana Forest, un projet Aurovillien de reboisement de foret.

     

    http://takingrootfilm.com/index.htm

     

    Allez le voir et propagez!

     

    A bientot ! On vous aime! Et continuez a Revolutionner notre Quebec! Il faut se reveiller un peu la!

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 23 Avril 2012 à 05:22

    Intéressant, mais Weird... La montagne est-ce que c'était a Tiruvanamalaï?

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :